AccueilAccueil  EnkidievEnkidiev  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Jour du marché

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Emeric
Prince Héritier des Elfes
avatar

Nombre de messages : 116
Age : 32
Date d'inscription : 11/02/2009

Feuille de personnage
Relations

:
Topics

:

MessageSujet: Re: Le Jour du marché   Ven 30 Avr - 12:57

SERENA! Serena était là et en vie! Elle ne semblait pas au meilleur de sa forme mais elle était bien vivante.

Voyant Serena toujours sur ses gardes et Erydrin qui tentait de rassurer l'étrangère qu'elle ne voulait pas combattre, Emeric dit;

-Tout va bien ma chère amie! Elle est inoffensive! Elle est une elfe comme nous également. Je t'en prie, vient faire sa connaissance.

Maan sortait alors de derrière les arbres et jeta un regard à sa maîtresse. Celle-ci sembla bien soulagé de ne pas avoir à se battre.

La jolie rouquine semblait légèrement amoché. Les vêtements légèrement déchiré et sales, les cheveux ébouriffés comme si elle avait eu très chaud? Un peu de sang sur les mains?

Cette image de Serena blessa directement Emeric. Il devait veiller sur elle et ne l'a pas fait. Si elle serait décédé, Eme ne se l'aurait jamais pardonné. Elle était très cher à ses yeux. Tel un membre de sa famille, tel une soeur qu'il n'a jamais eu. Une question était à se poser. Qui l'avait blessé? Qui avait osé la toucher et lui faire du mal? Ces gens méritait d'être expulser du royaume tant qu'à Emeric. Malheureusement ceci ne s'était pas déroulé sur ses terres mais plutôt à Rubis.

Puisque Emeric s'était inquiété une grande majorité du temps, il décida de s'informer directement à la rouquine.

-Que s'est-il passé Serena? Vous êtes blessé, cela se voit. N'avez vous pas vu David? Je ne peux pas croire qu'il ai laissé quelqu'un vous faire du mal. Je ne le croyais pas ainsi.

Après quelques secondes de réflexion, il enchaîna;

-Je crois que j'ai saisi. Vous avez quitter plus tôt et vous vous êtes fait attaqué par la suite c'est ça? Si oui, promettez moi que vous écrirez à votre amoureux. Il ne peut rester dans l'inquiétude si longtemps. Imaginez, je ne vous connais que depuis quelques jours et déjà, je me sentais extrêmement coupable de vous avoir laissé partir seule. À partir de maintenant, nous ne nous quitterons plus pour voyager. Nous resterons tous les trois ensemble.

Eme' fît un sourire à Arwenaëlle qui se trouvait à quelques pas seulement d'eux. Plus jamais il ne quitterait ses deux femmes, si importante à ses yeux. Bien sûre, elles auront leur intimité mais, il sera à proximité afin de protéger leurs arrières. Les forêts sont trop dangereuse dans ce continent. Surtout pour des femmes. Le prince des elfes n'était pas sexiste mais pour ce qui est de la force, les hommes dominaient. Les femmes eux, étaient plus rapide et sournoise. Là étaient leurs forces.

Emeric n'aurait pas pu dire si cela faisait le bonheur de Serena ou pas. Elle restait là, l'air épuisé totalement. Le prince décida alors de la saisir par la taille et de l'approcher près du feu aux côtés d'Arwen. Il prit place également et s'assoya entre les deux femmes.

[ H-J: Simplement pour ne pas rendre une ou l'autre jalouse. Haha je blague Razz ]

Il aurait bien aimé approcher la tête de ses deux femmes préféré sur terre et les poser sur ses épaules. Cependant, il se dit que c'était peut-être un peu trop. Serena n'était pas habitué tel Arwen'. Il s'abstena alors de le faire à toute les deux. Il replaça alors l'une des mèche à Serena derrière ses oreilles qu'il trouvait bien mignonne, petite et rondelette comme elles l'étaient. Contrairement aux siennes et celles des deux autres femmes présentes...

Arwenaëlle elle, n'avait pas besoin de se faire replacer les cheveux alors il décida de lui déposer un doux baiser sur le front.

Tout pour faire croire à Erydrin qu'elle était sa femme. Cela lui plaisait bien puisqu'elle était la femme de ces rêves. Malheureusement pour lui, elle était sa cousine...un membre de sa famille. Ce qui veux dire, qu'il ne peux l'épouser! Il chassa alors cette idée de ses pensées avant de faire quelque chose de déplacé et regarda Erydrin qui ne bougeait toujours pas...

Erydrin restait debout, ses armes rangé là où ils étaient placé. Pour ne pas paraître impoli, Eme l'invita à se joindre à eux.

-Vous pouvez venir vous asseoir si vous voulez, il reste de la place! Haha!

Bien sûre qu'il restait de la place, ils étaient seulement trois autour d'un feu de douze pouces de diamètre! Ce n'était que pour mettre un peu d'humour dans cette situation légèrement embarrassante. S'il avait eu un choix, Arwen même chose sans doute, il aurait préféré être seul avec Arwenaëlle et Serena pour connaître tous les détails de l'escapade de la rouquine. Elle n'allait sans doute pas tout raconter devant une inconnue. C'était dommage. Peut-être pouvait-elle censurer les noms et endroit! Ainsi, Lui et Arwenaëlle pourrait savoir ce qui est arrivé! L'inconnu ne devait pas savoir qu'elle avait vu le "prince" David. Voilà pourquoi Eme' n'avait pas dit le mot "prince" devant Ery'.

-Tiens Serena, met cela sur tes épaules puis, voilà un peu d'eau!

Une fois bien installé tous les trois, ils se retournèrent tous vers l'inconnue, léger sourire aux lèvres et attendaient qu'elle choisisse ce qu'elle désirait faire. Se joindre à eux ou quitter les lieux?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena
Voleuse - Voyageuse
avatar

Nombre de messages : 1534
Age : 25
Date d'inscription : 08/12/2006

Feuille de personnage
Relations

:
Topics

:

MessageSujet: Re: Le Jour du marché   Ven 30 Avr - 18:05

Une amie, hein? Bien...
- Je m'en remet à ton jugement, Emeric.
Serena rangea ses armes à sa ceinture. Maan vena se coller contre elle. Il avait sans doute senti qu'elle avait besoin d'être soutenu et était venu s'offrir comme appui. Reconnaissante, Serena plongea son regard dans celui de sa monture et lui sourit. Pendant un instant, elle crut voir une lueur espiègle dans les yeux de l'animal. Sans doute son imagination lui jouait-il des tours.

Serena jeta un coup d'oeil par-dessus son épaule et observa l'autre rouquine à la dérobée. Elle était spéciale, avec ses cheveux flamboyants. Rare étaient ceux qui avaient une pareille coloration. Serena compara sa propre teinte avec celle de l'inconnue. Les siens étaient roux également, mais tirant davantage vers le brun. Ils mettaient en valeur ses yeux bleus pétillants, alors que l'autre avait une chevelure de feu qui semblait presque surnaturelle. Ils n'étaient pas roux; ils étaient rouges. Spécial, songea Serena.

Du coin de l'oeil, elle vit Emeric s'approcher. Il semblait inquiet. Comme pour lui expliquer pourquoi, une vive douleur la transperça à l'abdomen. Pendant un instant, il lui semblait qu'on la retransperçait avec une épée. Serena masqua tant bien que mal une grimace de douleur et tourna vers son ami un visage souriant, quoique moins énergique qu'habituellement.

Elle se tourna vers lui, dos contre Maan. Elle devait se ternir contre quelque chose - ou quelqu'un - pour rester debout. Alors qu'Emeric enchaînait les questions, Serena ouvrit la bouche pour répondre mais la referma aussitôt: jamais elle ne pourrait parler tant qu'il n'aurait pas terminé! Elle le laissa gentiment énuméré des hypothèses qui sembla aux yeux de Serena toutes plus farfelues les unes que les autres. Le pauvre était bien loin de la vérité! Mais comment l'en blâmer? Il n'avait pas vécu les événements.

« Nous ne nous quitterons plus pour voyager. » QUOI?! Yeux écarquillés, elle secoua la tête. Pas question! Elle aimait beaucoup Emeric, mais elle avait besoin de solitude, parfois. Et le voyage qui, progressivement, germait dans son esprit requérait cette solitude. Quoique d'un point de vue politique, il serait excellent si Emeric l'accompagnait. Du point de vue de ses idéaux aussi. Si l'on voulait unir Enkidiev, il fallait d'abord ouvrir les frontières.
Cela faisait trop longtemps que les Elfes restaient dans leur forêt.

Emeric tourna la tête. Elle suivit son regard et tomba sur Arwen qui les observait.
- On remettra cette discussion à plus tard, dit Serena avec un pâle sourire.

Rassemblant ses forces, elle marcha le plus droit possible et s'assit volontier aux côtés d'Eme. Plongée dans ses pensées, son regard se perdit dans le feu devant elle. Alors que els flammes dansaient paresseusement, son imagination roulait à toute vitesse. Son pouls s'accéléra. Elle ressentait l'appel du voyage si caractéristique. Un itinéraire précis sembla se dessiner devant elle, entre les braises et les flammes.
Lorsqu'elle sut où elle irait, elle en eut le souffle coupé.
C'est ce moment que choisi Emeric pour placer une mèche de cheveux derrière son oreille. Le geste la fit sursauter comme frissonner. Personne ne l'avait touchée si gentiment appart David...

Son coeur se serra. David. Le voyage qu'elle planifiait prendrait des mois... Des mois sans le voir! Et leur rencontre avait été si brève!Il fallait absolument qu'elle le revoit avant de partir.
Une idée fit son chemin dans l'esprit de la jeune femme.

En prenant la couverture de son ami, il ne lui restait plus qu'un détail à pauffiner.

- Emeric, Arwen, êtes-vous pressés de partir? demanda Serena.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le Jour du marché
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Création d'une préfecture?
» HOROSCOPES DU JOUR
» Discours du premier ministre Alexis(jour des aïeux)
» 5 fruits par jour
» HAITI PAYS FETICHE ! JOUR FETICHE !MOIS FETICHE !QUEL MALHEUR !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chevaliers dÉmeraude :: LES INDÉPENDANTS :: — Le Royaume de Rubis :: Le château de Rubis-
Sauter vers: