AccueilAccueil  EnkidievEnkidiev  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Jour du marché

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Emeric
Prince Héritier des Elfes
avatar

Nombre de messages : 116
Age : 32
Date d'inscription : 11/02/2009

Feuille de personnage
Relations

:
Topics

:

MessageSujet: Re: Le Jour du marché   Jeu 6 Aoû - 16:36

Emeric regardait de loin la discussion entre les deux jeunes femmes. Il ne voulait pas s'en mêler. Lorsqu'il parlerait à Serena, ce serait seul à seul. Sa cousine semblait emballé par la discussion, puis Serena elle, légèrement embarassé. Arwen devait sans doute la questionner sans cesse sur l'inconnue que la rouquine ne peux revoir.Eme aurait bien voulu allez la sortir de cette discussion mais il devait jeter un oeil autour d'eux. En plus d'attacher les chevaux et veiller à ce qu'ils aient ce dont ils ont besoin. De l'eau ainsi que de la nourriture. De toute manière, Serena semble être une femme directe, qui dit ce qu'elle a à dire.

Le soleil était pratiquement disparue dans le ciel. Ce que la journée avait passé vite! La nuit commençait déjà à apparaître. Jamais le jeune elfe, aurait crû partir aussi loin de chez lui. Il vivait présentement un rêve. Même s'il n'était pas dans un lit douillet comme chez lui, il s'en fichait. Rien n'était plus beau que la vue qu'il avait présentement. Une forêt, tout de même semblable à la sienne, cepandant, différente. Les arbes sont différents, le chant des oiseaux aussi. Tout lui semblait magique. Ce qui aurait été encore plus magique, aurait été d'être avec une femme qu'il aime. Bien sûre il était avec sa cousine Arwen qu'il aime par dessus tout, ainsi que Serena une très bonne amie. Par contre, ce n'est pas de cet amour qu'il voudrait ce soir. Plutôt de la tendresse, de l'affection. Ressentir la passion de l'autre...mais ce n'est qu'un rêve pour l'instant. Un rêve qu'il convoitait tant...

Les deux jeunes demoiselles discutaient toujours...quand allaient-elle arrêter?

*Jamais sans doute, ce sont des femmes haha!* Eme riait intérieurement.

L'elfe avait beaucoup de patience...mais plus le temps avançait, plus il avait hâte de discuter avec eux. Devait-il aller les rejoindres?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena
Voleuse - Voyageuse
avatar

Nombre de messages : 1534
Age : 25
Date d'inscription : 08/12/2006

Feuille de personnage
Relations

:
Topics

:

MessageSujet: Re: Le Jour du marché   Jeu 6 Aoû - 22:40

Serena ne put s'empêcher de rire face à l'insistance de l'Elfe. En plus, c'était une excellente méthode pour chasser les pensées négatives et détendre l'atmosphère. Elle qui avait été plus tôt assez embarrassée par le déluge de questions et d’hypothèses plus ou moins exactes d’Arwen, elle se sentait beaucoup mieux. Malgré tout, elle n’avait pu s’empêcher de se raidir lorsque la cousine de son ami fit mention d’un prince charmant. Tout le problème résidait là. C’était un prince. Mais pouvait-elle le dire sans mettre sa relation en péril? Elle soupira avant de se reprendre. Elle dévisagea Arwen un instant avant d’éclater de rire une seconde fois. C’est fou ce qu’elle ressemblait à son cousin! Pas physiquement, mais dans sa façon d’agir, sa curiosité… La seule chose, c’est qu’Emeric n’aurait pas insisté. Il avait de ces manières, parfois, un peu trop polies au goût de la voyageuse. Elle ne pouvait lui en garder rancune, c’est ce qui faisait son charme!

- En effet, souligna Serena, tu es un peu trop curieuse. Mais ça ne me dérange pas. Je crois que j’ai besoin de parlé.

La jeune femme regarda dans le vague.

- Ça me fera du bien, sans doute.

Soupir. Encore.

- Le problème n’est pas qu’on ne peut pas se voir, mais qu’on ne le doit pas. En tout cas… Tu as deviné qui il est.

Serena releva la tête vers l’Elfe et lui lança un regard mystérieux.

- Mon prince charmant est effectivement un prince. Un vrai. Et pas n’importe lequel. Le prince héritier de Rubis. Serena baissa la voix et ajouta : Je n’aurais pu tomber plus bas…

Un froissement d’étoffe la sortit de sa rêverie. Relevant la tête, son regard bleu croisa celui d’Emeric. La jeune femme avait cru déceler une étrange lueur dans les yeux de l’Elfe, mais cela fut si bref qu’elle crut avoir rêvé. Malgré le sourire sans joie qu’elle abordait, elle invita son ami à les rejoindre, Arwen et elle. Peut-être pourrait-il l’aider, lui qui était aussi de la royauté. De plus, Serena devait avouer se sentir plus à l’aise avec Eme qu’avec sa cousine. Probablement parce qu’il était son ami, qu’elle avait confiance en lui et que même s’ils se connaissaient depuis tout juste une semaine, elle avait l’impression de le connaître mieux qu’elle-même. Un voyage en forêt dans des conditions éprouvantes, rien de tel que pour rapprocher deux personnes!

- Mes amis, commença la rouquine, je vais vous raconter une histoire. Essayez de ne pas m’interrompre, ajouta-t-elle à l’attention d’Arwen. Cette histoire est celle d’une jeune femme éprise de liberté et ayant une foi inébranlable tant en elle-même qu’en la vie. Elle allait et venait, au gré de ses caprices, fidèlement accompagnée du meilleur compagnon de voyage qu’elle pouvait espérer avoir.

C’est ainsi que la jeune femme fit le récit de sa vie, raconta comment elle avait rencontré David, le courant qui avait tout de suite passé entre eux, les moments magiques dans la petite source et les adieux déchirants au matin. Elle leur fit part de son désir ardent de le revoir, désir qu’elle avait combattu sans cesse durant deux années avant d’oser s’avouer qu’elle était tombée amoureuse de lui. Elle leur conta comment, grâce à un vol au palais de Rubis et à l’aide de la princesse Adélaïde, elle avait pu le retrouver avant de repartir, lui promettant de revenir pour le jour du marché. Ensuite, elle arriva à son voyage qui dura un mois, voyage durant lequel elle fit la connaissance d’Emeric et termina avec la journée qui venait tout juste de se terminer.

- Voilà, laissa-t-elle tomber. Maintenant, vous savez toute l’histoire. Je suis sensée le retrouver cette nuit, dans un endroit spécial. Cependant… la nuit est trop courte pour me satisfaire pleinement et j’en ai assez de ces moments trop brefs qui passent ici et là. Mais on ne peut rien faire. On ne peut pas lutter contre ce qu’il est, contre ce que je suis.

Elle tourna vers Emeric un visage ruisselant de larmes.

- Tu comprends maintenant pourquoi il m’est défendu d’aimer librement.

La jeune femme faisait évidemment référence à une conversation qu’ils avaient eue autour d’un feu, un soir. Ils avaient parlé d’amour, de passion, de liberté. Lorsqu’Emeric lui avait demandé son opinion, elle avait dit : « Il m’est défendu d’aimer en toute liberté, sans contraire. C’est la cruauté de la vie. » C’était ainsi que la conversation s’était terminée. Ils n’en avaient jamais reparlé depuis… jusqu’à maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwenaëlle
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: Le Jour du marché   Ven 7 Aoû - 21:59

Arwe était sincèrement triste pour Serena. La pauvre! Elle trouvait cela si injuste ce qui lui arrivait. Malgré le peu de temps qu'elle avait passé en sa compagnie, elle trouvait que Serena méritait d'avoir droit à un amour qu'elle pourrait savourer librement. Elle essayait déjà de trouver quelques idées pour elle, pour tenter de l'aider.

-J'aimerais tant pouvoir vous aidez, toi et le prince de Rubis.

Elle regarda Serena avec un air sincèrement désolé, puis cessa de parler pour un moment. Elle réfléchissait à ce qu'elle pouvait faire dans la mesure du possible pour aider Serena. Cependant, la tâche était plutôt complexe. Le Prince Héritier devait probablement être difficile d'approche. Alors il fallait peut-être une ruse, ou alors une mascarade! Non, trop compliquer. Environ tous les châteaux possédaient leurs passages secrets. Ils n'avaient qu'à se procurer des plans du château, des plans plus anciens dans lesquels seraient indiqués les passages. Non, encore une fois, trop compliqué et peu probable.

Arwenaëlle n'écoutait plus ce que disait Eme et Serena, mais parfois elle acquiesait par un oui ou un non à une question d'Eme ou de Serena. Son air joyeux et insoucient d'éternelle enfant l'avait quitté. Elle était sérieuse comme tout et on voyait dans ses yeux qu'elle réfléchissait beaucoup, développant plan par dessus plan, toujours plus complexe l'un que l'autre. Puis, son regard se porta sur Eme. Eme le futur prince héritier des Elfes. Futur Prince Héritier....PRINCE HÉRITIER! C'est cela!

Ce fut comme un flash pour Arwen. Bingo, elle avait mis le doigt sur LE plan du SIÈCLE! Un sourire espiègle se dessina sur ses lèvres, dévoilant qu'elle avait enfin trouver la solution qu'elle cherchait par-dessus tout depuis bientôt plusieurs heures. Cependant, elle devrait en parler avec Emeric avant tout. Elle ne voulait pas donner de faux espoirs à Serena si jamais Emeric trouvait une faille dans son plan. Valait mieux tenir Serena hors de toute souffrance inutile. Elle semblait en avoir assez comme cela.


-Serena...Tu n'avais pas un rendez-vous galant qui t'attendait ce soir?

se rappela-t-elle soudainement. Elle avait un peu l'impression de la chasser d'elle et d'Emeric, mais elle n'avait pas tort non plus. Elle fut mal à l'aise à l'idée qu'elle avait hâte qu'elle quitte les lieux pour faire part de son plan à son cousin adoré, mais elle n'avait pas le choix en quelque sorte. Et puis, elle était certaine que le prince de rubis était déjà au lieu du rendez-vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeric
Prince Héritier des Elfes
avatar

Nombre de messages : 116
Age : 32
Date d'inscription : 11/02/2009

Feuille de personnage
Relations

:
Topics

:

MessageSujet: Re: Le Jour du marché   Dim 9 Aoû - 2:03

Eme comprenait maintenant pourquoi le coeur de Serena semblait si peiné. Elle était amoureuse d'un prince. Ce n'était pas n'importe quoi. Dans un sens, elle vivait quelques chose de semblable au jeune elfe. Même si Eme pouvait choisir celle qu'il désirait, il devait choisir une elfe de sang obligatoirement. Que ferait-il, s'il aimerait une humaine ou une fée? Il serait tout autant dans la galère. Cela ne devait être point facile pour Serena. Malheusement pour elle, le mariage de son amoureux était déjà programmé, ou presque. Elle ne devait pas être la seule à souffrir dans cette situation. Le prince de Rubis, devait être tout aussi dévasté.

*Comment font-ils tout les deux, pour se séparer chaques nuits? Ne pas dormir ensemble coller l'un contre l'autre, ne pas pouvoir apparaître en public quand bon leurs semblent! C'est invivable...* Pensa Emeric intérieurement...

Puis cela, parfois durant de long moment! Serena voyageait énormément...donc elle ne pouvait pas être là tout les jours. C'était si compliqué comme situation.

Arwe avait raison, Serena devait aller voir son prince immédiatement. Elle allait être en retard sinon!

-Aller file Serena, nous t'attendrons ici. Profite du peu de temps qu'il te reste, dans ses bras. Ne reste pas ici avec nous avec ces yeux triste. Retrouve ton sourire et va le rejoindre! Durant ce temps, moi et Arwe tenteront de trouver une solution pour te filer un coup de main.

Eme avait eu une légère idée. Cependant Arwen semblait en avoir une meilleure. Serena devait quitter les lieux le plus tôt possible pour enfin pouvoir élaborer leur plan! Emeric désirait tant aider sa chère amie. Elle le méritait énormément. De plus, il était certain qu'elle ferait la même chose pour lui. Des amis servent à t'aider lorsqu'ils le peuvent non? Alors c'est ce qu'Emeric allait faire. Aider Serena à retrouver son prince charmant plus souvent. Peut-être même en public? Qui sait...Avec l'imagination débordante d'Arwenichou et de lui même, quel plan allaient-ils inventer ensemble?

-Même Maan semble impatient d'y arriver! Il doit ressentir le besoin que tu as de revoir ton prince! Dit-alors Eme en faisant un clin d'oeil accompagné d'un de ses plus beau sourire.

Il retourna alors Serena par les épaules tout doucement et la dirigea vers Maan. Elle monta alors sur son fidèle ami. Quelques secondes plus tôt, elle semblait figée sur place. Comme si elle ne savait quoi dire à Eme et Arwen. Il n'y avait rien à dire de toute manière. Elle avait avoué ce qui se passait à ses deux nouveaux amis. Puis ces deux derniers l'aideront du mieux qu'ils le pourront! Ca c'est garantie! Parole d'elfe!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwenaëlle
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: Le Jour du marché   Lun 10 Aoû - 12:39

Arwen se retourna vers son cousin lorsque Serena fut hors de vue. Son regard était malicieux comme à chaque fois qu'elle avait mijoté un plan durant de longs instants, jusqu'à ce qu'il atteigne la perfection qu'elle désirait. Elle ne doutait pas une seule seconde de son plan. Elle le trouvait excellant et réalisable. C'était surtout ce dernier point qu'elle appréciait. Le plan était réalisable vu les circonstances présentes.

-Eme, j'ai le plan parfais pour que Serena puisse revoir le Prince héritier. Plusieurs fois peut-être.

commença-t-elle en attisant la curiosité de son cousin. Elle était si énervée qu'on aurait dit qu'il s'agissait d'un enfant dans un magasin de bonbon. Son regard pétillait et on pouvait facilement lire sur son visage qu'elle y prenait un plaisir sincère à rendre service à Serena.

-J'ai réfléchit longuement durant le temps que vous vous parliez tous les deux, tu as du le remarquer. Bon, je t'explique mon plan, je n'arrive même pas à contrôler ma hâte moi-même! Voilà: dès que se sera possible, je me rendrai au château de Rubis en tant que messagère du prince héritier des elfes qui désire rencontrer le prince héritier de rubis. Simple visite de courtoisie. Tu écriras un petit texte qui corroborera à mon histoire et je m'arrangerai pour remettre le tout en main propre au prince.

Elle prit une pause de quelques secondes à peine, pour reprendre un peu son souffle. Elle avait tout envoyer rapidement, preuve de son énervement à mettre en marche son plan si son cousin était d'accord.

-Ensuite, lorsque je verrai le prince, je lui expliquerai tout et je reviendrai avec toi et Serena. Puis, lorsque le moment du rendez-vous sera venu, nous irons tous les trois au rendez-vous. Moi en tant que ta messagère, conseillère ou peu importe ce que tu pourras trouver comme raison. Ou encore, moi et Serena en tant que garde personnelle. Tu me connais, je suis très bonne archère et Serena...Nous l'avons vu tout à l'heure. Notre histoire serait très plausible. Lorsque nous serons avec le prince, nous partirons toi et moi discrètement et nous reviendrons plus tard afin de ramener Serena avec nous.

Elle s'arrêta quelques secondes à nouveau. Elle voulait laisser le temps à Emeric d'assimiler son plan. Et puis, son plan faisait d'une pierre deux coups : Serena revoyait son prince charmant et Emeric effectuait une première rencontre à l'étranger qui pouvait s'avérer intéressante. Qui sait ce qui pourrait en découler ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeric
Prince Héritier des Elfes
avatar

Nombre de messages : 116
Age : 32
Date d'inscription : 11/02/2009

Feuille de personnage
Relations

:
Topics

:

MessageSujet: Re: Le Jour du marché   Ven 14 Aoû - 3:17

Arwen allait toujours l'étonner. Il était lui-même en relation avec les coutumes d'un royaume et il n'y avait même pas songé. Sa cousine était très brillante. Ce serait légèrement risqué comme démarche mais pour aider Serena, Eme était prêt à tout. Elle comptait énormément à ses yeux. Malgré le fait, qu'il la cotôyait que depuis quelques jours. Un lien très précieux s'était créé entre eux. Alors, que ferait-il pas pour cette jeune femme!

-Tu as raison, ce serait un excellent moyen d'aider Serena. Enfin, mon statut servira à quelques chose en particulier! La seule chose c'est que je n'ai aucune idée de la manière dont je dois aborder la famille royale dans cette lettre. Avec les fées, ce n'est pas compliqué puisque nous sommes aussi des isolés. Cependant, avec les humains, c'est une autre paire de manche...

Emeric pensait alors à Serena. Il la voyait heureuse comme tout, devant son prince charmant. Ce dernier n'aurait sûrement pas le même regard que la toute première fois qu'il l'avait apperçue. Eme n'était pas certain si c'était lui mais il avait un étrange préssentiment que si. Elle avait du goût si c'était lui. Car il n'était pas laid du tout, pour un humain!

Ce soir, il devait rédiger cette lettre très importante, avec une attention particulière. Tout d'abord, un parchemin serait nécessaire. Il ne pouvait tout de même pas écrire cela sur une feuille normale. Cela n'aurait aucun sens!

* Espéront qu'Orion en possède!* Se dit-il, l'air songeur et le regard dirigé vers la nature...

Serena et Arwen allait être ses gardes personnelle. Par contre, le jeune elfe espèrait ne pas se faire ridiculiser à l'intérieur du royaume.

*Deux jeunes femmes pour me protéger...ce n'est pas très valorisant!Haha! * Un sourire, apparût alors sur ses lèvres.

De toute manière, Eme n'avait pas réellement peur des préjugés. Il se fichait royalement des opinions des autres, exceptés de ses proches.

Arwen le fixait toujours...il devait lui faire part de l'idée qu'il avait pour débuter ce message d'arrivé.

-Très bien nous feront cela. Dit-moi seulement si mon idée de départ est correcte. Je débuterais mon message de cette façon;

Très cher prince héritier de Rubis,
veuillez m'excuser, de cette lettre si innattendue. Je l'ai fait parvenir, comme vous pouvez le voir, par ma messagère personnelle nommée "Arwenaëlle". Nous venons tout les deux d'une région légèrement éloigné d'ici. Nous sommes du territoire des Elfes. Je suis le prince héritier des Elfes, Emeric Elansar. Nous sommes présentement en campement non-loin de vous. Je voulais vous demandez si vous voudriez bien nous acceuillir pour une toute première rencontre, entre futur princes héritiers. Une garde personnelle est aussi à mes côtés durant ce cours voyage. Je ne vous demandes pas l'hospitalité, seulement une rencontre. Si vous le pouvez bien sûre, demain, en fin de journée, je viendrais vous rendre visite...

Emeric n'était pas certain, si ces termes étaient en règles et s'arrêta illico. Avait-il le droit de s'inviter de la sorte, ainsi qu'accompagné? De toute manière, ils allaient devoir tenter leur chance. Sinon qui le ferait? Puis le prince de Rubis allait-il se méfier de lui ou tout simplement voir cette approche d'un bon oeil?

Le jeune prince attendait la réaction ainsi que les commentaires de sa chère cousine. Elle avait beaucoup plus d'imagination que lui. Alors elle allait sans doute ajouter de légère modification à cela, enfin, selon lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwenaëlle
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: Le Jour du marché   Lun 1 Fév - 22:28

(H.J MON COMEBACK! Il est court, mais je suis de retour!)

Arwen écouta attentivement le texte que son cousin lui cita. Tout semblait si parfait! Un large sourire illuminait son visage alors qu'elle écoutait parler son cousin. Son texte correspondait à ce qu'elle s'était attendu d'Eme.

-C'est parfait! Il ne nous restera qu'à l'écrire sur un joli parchemin. Je crois qu'il m'en reste quelques-un dans mon sac de voyage, pour écrire à papa et maman une fois de temps en temps...Tu les connais, je serais bien sans coeur de ne pas les informer de mes déplacements à l'occasion!

Elle tappa dans ses mains énergiquement, trop heureuse que son plan soit reçu positivement de son cousin. Elle était heureuse de pouvoir aider Serena. Elle ne la connaissait pas très bien, mais elle était enchantée à l'idée de pouvoir lui être utile. C'était une des choses qu'elle adorait par-dessus tout: aider les autres. Elle redevint silencieuse, perdue dans ses pensées.Oui, Serena pourrait voir David une fois de plus...Mais c'était de si courte durée! Et le prince des elfes n'était pas toujours en visite à Rubis non plus!

-Tu crois qu'elle réussira un jour à vivre avec lui?

demanda-t-elle en sortant de sa rêverie, sérieuse comme jamais. Elle aussi elle espérait trouver son ''prince charmant'', mais elle n'aurait probablement pas les mêmes problèmes que Serena avec sa propre relation amoureuse. Ou peut-être même que si. Et si jamais c'était le cas, comment réagirait-elle elle-même? Elle n'eut aucune réponse qui lui vinrent à l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeric
Prince Héritier des Elfes
avatar

Nombre de messages : 116
Age : 32
Date d'inscription : 11/02/2009

Feuille de personnage
Relations

:
Topics

:

MessageSujet: Re: Le Jour du marché   Mar 2 Fév - 16:11

Le regard plongé dans celui de sa cousine, Eme ne savait quoi lui répondre. Bien sûre, il espérait de tout cœur que Serena et David puisse un jour cohabiter ensemble mais, lui répondre oui, il ne pouvait le faire. Il est certain qu'il allait tout faire en son pouvoir pour tenter de les lier tout les deux. S'il pouvait faire quelque chose pour les aider, il allait le faire avec un grand plaisir. Être prince parfois, peux avoir bien des avantages. Il espérait tant que David accepte sa requête. S'il refusait, lui et Arwen devront trouver un autre plan. Cependant, ils auraient l'air légèrement étranges. Sinon, Serena pourrait peut-être lui en glisser un mot la prochaine fois qu'elle le verrait.

-Je n'en sais rien ma chère. Je ne sais pas s'il est déjà destiné à une princesse d'Enkidiev. Si c'est le cas, il faudrait qu'elle décède pour avoir plus de chance de choisir sa future épouse.

À cet instant, Eme eu de sombre pensée. Tuer pour le bonheur des deux tourtereaux. Néanmoins, cela restait un meurtre. Le jeune elfe n'était pas d'accord avec cet acte. Payer quelqu'un pour exécuter ce plan diabolique ferait de lui, une personne autant coupable que le malfaiteur. Il fallait trouver un autre plan que cela. Peut-être si la princesse à qui il est sans doute attribué, tombait elle aussi en amour avec un simple individu, ils pourraient faire un marché. Emeric était bien content d'être lui-même en ce moment même. Puisque c'est lui qui devait trouver son épouse. Il est certain que ses parents avaient un mot à dire mais, la décision restait la sienne. En pensant à cela, il se rappela qu'il devait trouver son épouse dans les plus bref délais, sinon lui aussi allait devenir l'homme le plus malheureux au monde. Il serait en obligation d'épouser une femme choisi par ses parents.

Eme reprit alors la discussion en voyant le regard traumatisé de sa cousine.

-Je rigole Arwenichou! Je ne veux tuer personne. Cependant c'était seulement pour te rappeler que si sa future épouse décède pour une quelconque raison, il allait avoir le libre choix de choisir sa femme. A moins que ses parents s'y opposent.

Le soleil allait maintenant laisser place à la lune et Eme' pensa à Serena. Il espérait que tout s'était bien déroulé avec son amoureux.

-Il faudrait bientôt penser à se mettre au lit. La noirceur commence à apparaître. La fraîcheur aussi d'ailleurs.

Voyant Arwenaëlle trembler de froid, il lui posa sa veste sur les épaules en la serrant contre lui. Un peu d'affection ne faisait jamais de tord. De toute manière, elle et lui, faisaient cela régulièrement sans arrières pensées. Ils étaient si proche, si bien ensemble...

Quand vais-je trouver ma femme. Quand serai-je comblé côté affectif? L'amour d'une femme n'est rien à côté de l'amour de sa famille ou de ses amis. C'est si puissant. Enfin, j'imagine en voyant tous ces couples se tenant la main et se regardant avec des étoiles pleins les yeux...


Dernière édition par Emeric le Ven 5 Fév - 19:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwenaëlle
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: Le Jour du marché   Jeu 4 Fév - 22:37

Serrée contre son cousin, Arwen plongea son regard dans les flammes qui dansait dans ses yeux. Ses pensées étaient ailleurs, loin, très loin. Elle tentait de s'imaginer dans le futur, essayant de rester à un endroit seulement et avec son mari, ses enfants...

Elle soupira doucement, fermant tranquilement les yeux, si bien dans toute cette chaleur. Il ne fut pas long qu'elle s'endormie dans les bras d'Emeric, n'ayant peur de rien, sachant qu'il était là. Combien de fois s'était-elle endormie ainsi par le passé? Elle ne pouvait même plus les compter. Elle s'y sentait si bien, simplement en sécurité et à proximité de son cousin qu'elle adorait tant. S'il n'était pas là, elle ne savait si elle aurait eu une enfance aussi joyeuse.

Sombrant rapidement dans les rêves, elle se voyait marchant dans la forêt, tranquile comme tout. On entendait les oiseaux, une rivière lointaine et un pic-bois quelque part entre les arbres. Rien ne semblait vouloir troubler la tranquilité de la nature. Jusqu'à un craquement sonore. Tout d'un coup, elle visait de son arc son cousin, sans comprendre pourquoi. Puis, son visage se transformait peu à peu en un visage de monstre, en une bête monstrueuse qui s'avançait vers elle. Lâchant la flèche, celle-ci atteignit la bête qui ne sembla même pas en faire état. Prise de panique, elle courrait, courrait, courrait... Se retournant lorsqu'elle croyait avoir semé le monstre, elle voyait plutôt Emeric se faire attaqué par la bête....


-NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON!!!!!!!!!!!

Désorientée, elle ne comprenait plus à quel endroit elle était, sa respiration étant rapide et affollée. Tranquilement, le calme revint, et elle réalisa qu'elle avait probablement hurler en se réveillant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeric
Prince Héritier des Elfes
avatar

Nombre de messages : 116
Age : 32
Date d'inscription : 11/02/2009

Feuille de personnage
Relations

:
Topics

:

MessageSujet: Re: Le Jour du marché   Ven 5 Fév - 19:55

Pendant que Arwenichou était blottît dans ses bras, il attendait avec impatience Serena. Elle n'arrivait toujours pas et plus le temps passait, plus cela l'inquiétait.

J'espère que rien ne lui est arrivé. Je m'en voudrais tant. Même si elle n'aurait pas voulu que je l'accompagne, je me sentirais coupable tout de même. Coupable de l'avoir laisser quitter les lieux sans l'avoir accompagné jusqu'à son prince charmant. Ce n'est peut-être pas la première fois qu'elle voyage ainsi seule mais, c'est inquiétant tout de même...Il est vrai qu'Arwen, elle même, voyage souvent seule. Je ne devrais plus les quitter ces deux là. Du moins, pas lorsqu'elles sont complètement seules...

Pendant qu'Eme' divaguait dans ses pensées, il vît Arwen se débattre et lâcher d'horrible crie de détresse. Il tenta de la réveiller en lui tapotant les joues et en l'appelant.

-Arwen! Ne craint rien, ce n'est qu'un rêve! Réveille-toi! Je suis là!

Rien à faire, elle n'ouvrait point les yeux. Elle continuait de se débattre. Le jeune elfe décida alors de prendre sa gourde d'eau et de lui mettre au vida sur le visage. Elle semblait tout à coup désorientée et encore endormie.

-Ça va mieux? Tu m'as fait une de ces peurs! Je croyais qu'un animal sauvage t'avait attaqué! À quoi rêvais-tu? Cela semblait extrêmement horrible comme cauchemar! Tient, prend l'eau qu'il me reste dans cette gourde pour te désaltérer.

Avec un sourire, même s'il fût légèrement triste, il lui tendit sa gourde pratiquement vide. Lorsqu'elle eu prit cette dernière, il lui replaça la petite couverture mauve, qui venait de chez lui puis lui recouvra les épaules à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwenaëlle
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: Le Jour du marché   Ven 5 Fév - 22:28

Arwen prit la gourge et avala une toute petite gorgée. Elle ressentait encore la peur qu'elle avait éprouvée à son réveil. Comme c'était horrible! Les images du massacre de son cousin par la bête si monstrueuse continuait de la hantée. Cela lui avait parut si réel! Les anciens parlaient souvent de rêves devenant réalités, ou encore annonciateur et révélateur de l'avenir. Disaient-ils vrai? Et si Emeric était pour mourrir? Frissonnant à cause de l'eau, elle resserra la couverture mauve et se colla contre son cousin.

-Pardonne-moi...Cela m'a semblé si réel...Tu te faisais attaqué par une bête qui m'est inconnu, que je ne sais même pas si elle existe réellement...

Se mettant à rire ironniquement, elle regarda autour. Serena n'était toujours pas revenu. Lui était-il arrivé malheur? Et si son rêve annonçait en fait qu'elle s'était fait attaqué? Après tout, les rêves peuvent être interpréter de plusieurs manières. Son rêve représentait une attaque. Emeric n'avait peut-être rien à voir dans tout cela. Elle avait l'air songeuse et anxieuse, mais elle n'avait pas le goût d'embêter Emeric avec des peurs qu'elle s'inventait probablement. Rien ne permettait de croire que son rêve était le destin de son cousin ou encore de Serena.

-J'espère que je ne t'ai pas réveillé avec mon cauchemard?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeric
Prince Héritier des Elfes
avatar

Nombre de messages : 116
Age : 32
Date d'inscription : 11/02/2009

Feuille de personnage
Relations

:
Topics

:

MessageSujet: Re: Le Jour du marché   Sam 6 Fév - 0:04

Cette image de lui, attaqué par un monstre lui donna un léger frisson dans le dos. Il n'était pas peureux, loin de là mais, mourir, il ne le désirait pas. Il était beaucoup trop jeune pour perdre la vie. Puis, qui veillerait sur le royaume des elfes s'il mourrait? Son frère cadet lui, gouvernerait le royaume des fées en compagnie d'une dénommé Thaiyla. Il ne possédait aucun autre frères. Il mettrait ses parents dans un gigantesque embarras si cela se produisait.

-Ce n'était qu'un cauchemar Arwie. Tu n'as pas à avoir peur. Comme tu l'as dit, elle n'existe sans doute pas cette créature. Ton imagination a travaillé très fort pour ce rêve-ci! Tu peux le féliciter!

Même s'il lui disait de ne pas s'inquiéter, l'idée d'être attaqué lui passait tout de même par la tête. Il allait devoir être aux aguets pour veiller sur sa vie et la sienne.

Il reprit alors sa phrase:

-Non tu ne m'as pas réveillé. Je n'arrivais à fermer l'œil. Je pensais trop à Serena. Elle n'est toujours pas revenue et je m'inquiète énormément. C'est une fille très débrouillarde mais, j'ai peur tout de même. Tu me connais n'est-ce pas! Protecteur envers tout ceux que j'aime.

Sur ces dernières paroles, il réfléchit alors rapidement et repris sa phrase:

-Puis que j'apprécie. Je veille sur tous mes amis. C'est dans ma nature. Peut-être est-ce pour cela que je serai roi un jour. Car je me préoccupe peut-être un peu trop des autres! Je veux tous les protéger de tout danger...

Il poussa un petit rire en pensant à ce qu'il venait de dire. Il s'imaginait devant chaque habitant du royaume, avec un bouclier en main. Comme s'il allait y arriver seul. La fatigue prenait le dessus et les stupidités sortaient de plus en plus de sa bouche. Il expliqua légèrement pourquoi il riait à sa chère cousine puisqu'elle se demandait bien ce qu'il y avait de drôle!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwenaëlle
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: Le Jour du marché   Mer 10 Mar - 20:19

Arwen s'esclaffa de rire en conseillant à Eme de s'endormir lui aussi. La fatigue ne lui allait pas bien, il avait trop d'idées saugrenues dans ce temps-là. Et puis, le sommeil la regagnait peu à peu elle aussi alors qu'elle se calmait de son terrible cauchemard.

-Nous risquons d'avoir une longue journée demain, surtout si nous devons préparer notre plan pour permettre à Serena de revoir son prince charmant! Et puis, ce sera une occasion par le fait même de faire ton entrée sur la scène politique.

Arwenaëlle ne put retenir un long baillement, puis elle soupira d'aise. Si Eme n'avait pas été son cousin, elle aurait cru être en compagnie de son mari ou de son amant. Elle chassa cette pensée rapidement, elle n'avait pas le goût d'y songer réellement pour le moment. Ces pensées-là viendraient plus tard, lorsqu'elle aurait dormi un peu plus.

[Ark. Merdique. Désolé =( ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeric
Prince Héritier des Elfes
avatar

Nombre de messages : 116
Age : 32
Date d'inscription : 11/02/2009

Feuille de personnage
Relations

:
Topics

:

MessageSujet: Re: Le Jour du marché   Mer 10 Mar - 20:39

Le jeune Elfe suivit donc le conseil de sa précieuse cousine. Elle avait raison. Ils allaient avoir besoin d'énergie pour préparer ce plan. Il était cependant difficile pour Eme' de se rendormir. Il réfléchissait trop. Il allait devoir mettre ses tracas de côté pour quelques heures afin de se rétablir légèrement. De toute façon, Serena devait être dans les bras de son amoureux, à se prélasser dans un lit bien douillet à cette heure-ci. Elle le sermonnerait sans doute si elle l'entendait réfléchir ainsi à propos d'elle. Elle lui dirait qu'elle n'a pas besoin d'un homme pour veiller sur elle, qu'elle est capable de se débrouiller seule...

Arwen se trouvait à nouveau dans ses bras. Elle s'y était blottit afin de se procurer un peu plus de chaleur. Sans doute aussi pour se rassurer de sa présence masculine. Quelques minutes plus tard, Eme arriva enfin à s'abandonner au sommeil. Il dormit quelques temps, peut-être cinq heures au maximum. De toute manière, il était déjà tard. Triste de constater que Serena n'était toujours pas revenu, il plongea dans un état lunatique quelques secondes. Tandis qu'il caressait la douce chevelure d'Arwenichou, il entendît un craquement. Il vît aussi au loin des branches d'arbres bouger. Peut-être n'était-ce qu'un petit animal mais, il ne fallait courir aucun risque. Il secoua légèrement Arwen par l'épaule et lui dit de se lever sans faire bruit. Celle-ci s'exécuta aussitôt sans poser de question. Elle se doutait bien qu'Eme' ne lui jouerait pas de tour et que cela était pour leur protections. Peut-être était-ce aussi Serena qui arrivait. Cependant, à pied? Cela les étonnerait. Les pas se rapprochaient peu à peu et ce n'était pas un animal. C'était bel et bien une personne ou une créature à deux pattes. Eme' empoigna son épée et fît signe à Arwen de prendre son arc en main. Tout deux étaient prêt à attaquer s'il y avait lieu. Mieux vaut être prudent sur des terres inconnues...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Subriana
Noble elfe


Nombre de messages : 12
Age : 23
Date d'inscription : 07/06/2009

Feuille de personnage
Relations

:
Topics

:

MessageSujet: Re: Le Jour du marché   Dim 14 Mar - 17:03

La jeune femme avait quitté sa famille depuis déjà une semaine à cause de la pression sufoquante que mettait son père sur ses épaules. Il n'arrêtait pas de l'importuner alors qu'elle ne demandait qu'un peu de tranquillité et de solitude pour pouvoir s'exercer. Son paternel ne comprenant pas ce besoin presque vital de calme, sa fille avait décidé de partir, lui laissant une lettre pour le prévenir qu'elle reviendrait d'ici quelques semaines et qu'il ne devait pas s'inquiéter pour elle. La jeune femme savait bien que lorsqu'elle rentrerait, elle serait cloitrée chez elle ou quelque chose dans le même genre. Mais elle savait aussi qu'il ne la chasserait pas dans la forêt pour la retrouver car il en avait par-dessus la tête de sa fille, du fait qu'elle refuse catégoriquement tout les prétendants qu'il lui avait déjà présenté.

Erydrin laissa son cheval à la robe apaloosa léopard attaché à un arbre. Elle était au coeur de la forêt et préférait ne pas perdre son compagnon qui avait avec lui ses vivres et des couvertures.

La jeune femme parcourut un petit bout de chemin à pied, se croyant seule, elle ne faisait pas attention à mesurer ses pas, les rendre silencieux. Elle avait pour seule arme une dague glissée dans sa botte d'ailleurs, le reste étant sur sa monture. Lorsqu'elle bougea une branche, elle vit avec surprise deux personnes tournées dans sa direction, armes au poings. Elle s'approcha les mains relevées pour leur montrer qu'elle n'avait pas d'armes mais restait prête à sortir sa dague si le besoin s'en faisait ressentir.

- Vous n'avez rien à craindre... Je ne vous veux aucun mal... lança-t-elle d'une voix calme, son regard émeraude braqué sur le jeune homme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeric
Prince Héritier des Elfes
avatar

Nombre de messages : 116
Age : 32
Date d'inscription : 11/02/2009

Feuille de personnage
Relations

:
Topics

:

MessageSujet: Re: Le Jour du marché   Dim 14 Mar - 19:51

Une jeune demoiselle se tenait devant eux. Elle possédait une chevelure rousse, pratiquement rougeâtre même. Elle ne semblait pas être dangereuse mais, ne sait-on jamais à qui nous avons à faire? De cette distance, elle semblait bien jolie. Le jeune elfe et sa cousine baissèrent leurs armes et s'approchèrent de la jeune femme. Eme' jeta un regard à Arwen qui l'avertissait de se mettre légèrement à l'écart derrière lui, par simple précaution. Celle-ci ne voulait en rien l'écouter mais, le fît tout de même pour lui faire plaisir. Eme' prit ensuite la parole en s'approchant de l'inconnue...

-Dites-moi, que faites-vous seule dans la forêt? Ce n'est pas un endroit à fréquenter sans armes et sans compagnon de route. Pourrais-je également, connaître votre prénom?

Sa peau était très pâle contrairement à lui. Pourtant, lui même possédait un teint très pâle au départ. Il la reluqua de haut en bas sans qu'elle ne s'en aperçoit et jugea qu'elle était très jolie pour une humaine. Elle était plus petite que lui, ce qui le faisait craquer. Elle lui arrivait aux épaules seulement. Le jeune prince et sa cousine attendait toujours la réponse de la jeune femme. Ils ne voulaient pas paraître insociable mais, c'était plus prudent de cette façon.

Pendant ce temps, Arwen s'accrochait au bras de son cousin et collait sa tête sur son biceps. Eme' la saisît alors par la taille en la rapprochant de lui légèrement.

Pourquoi est-elle ma cousine? Je l'aime tant, je donnerais ma vie pour la sienne. Il me semble que nous aurions formé un merveilleux couple tous les deux...Cette étrangère va-t-elle me répondre un jour?

La rouquine regardait à gauche et à droite en fuyant le regard d'Arwenaëlle et ce, sans donner de réponse. Emeric décida alors de lui demander ceci:

-Auriez-vous perdu la parole à l'instant?

Il n'avait pas l'habitude d'être si direct en parole mais, il savait qu'elle parlait le même langage que lui et Arwen. Elle n'avait aucune raison de ne pas répondre automatiquement. Elle semblait hésiter énormément. Sans doute par peur de dévoiler son prénom? Qui sait...Peut-être était-ce aussi Emeric qui était un peu trop impatient? Il était si nerveux depuis son apparition. Arwen avait la capacité de ressentir son angoisse. Alors, elle lui passa la main sur les pectoraux en guise de le calmer légèrement, pratiquement comme on le faisait aux chevaux...

[ H-J :LoL.. je suis un étalon...XD Désolé c'était trop facile Razz ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwenaëlle
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: Le Jour du marché   Dim 14 Mar - 21:56

Arwenaëlle avait été rétissante à abaisser son arme. Même si elle l'avait baissé, elle n'avait pas détendu la corde et la flèche avant une bonne minute. Elle observa avec attention l'inconnue devant eux. Oui, elle était jolie. Trop pour être humaine. Beaucoup trop même. Ce n'était que son avis par contre.

Voyant qu'Eme commençait à devenir légèrement persistant, Arwen s'approcha de lui, s'accrochant à son bras. Lorsqu'elle senti son angoisse augmenter, ce ne fut qu'un réflexe de venir passer sa main sur son torse pour le calmer. Elle avait l'habitude de faire cela lorsqu'elle voulait tout simplement faire diminuer la pression ou le stress. Lorsqu'elle le senti plus relaxe, elle cessa son ''massage'' en tant que tel, croyant qu'il serait plus calme. Elle prit la parole, ne voulant pas qu'Eme commence à effrayer l'inconnue.


-Excusez-le, parfois il ne sait plus comment se comporter avec les autres. Je me nomme Arwenaëlle.

Lui dit-elle avec son sourire enthousiaste comme toujours et son air enfantin tout en restant accroché au bras d'Emeric. Elle songea avec amusement qu'ils devaient avoir l'air d'un couple qui n'hésite pas à montrer de l'affection l'un pour l'autre devant n'importe qui. Elle se retint de pouffer de rire, le moment n'étant pas approprié dutout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Subriana
Noble elfe


Nombre de messages : 12
Age : 23
Date d'inscription : 07/06/2009

Feuille de personnage
Relations

:
Topics

:

MessageSujet: Re: Le Jour du marché   Lun 15 Mar - 14:55

L'attitude des deux elfes face à elle, la rendait plus que méfiante. Elle ne les connaissait pas, leur visage lui était totalement inconnu et elle ne savait pas vraiment que penser d'eux. D'un côté, ils semblaient sympathiques et ils n'avaient pas franchement la tête de meurtriers mais d'un autre, se faire observer comme un animal sauvage ne l'enchantait guère, surtout de la part du jeune homme. C'était assez étrange... Il aurait certainement été charmant s'il ne semblait pas autant sur les nerfs. Etait-ce sa présence qui le dérangeait? Fort probable...  Du coup, E garda le silence, refusant de répondre à quelqu'un dans cet état, par pure contradiction et montrer à sa manière que la façon dont il lui parlait ne lui plaisait pas le moins du monde.

Légèrement crispée, elle ne se détendit que lorsque la jeune femme elfe calma son ami, voire son compagnon à en juger par leur proximités et leurs différentes marques d'affection. La demoiselle rousse se sentait en trop dans ce tableau romantique et se dit qu'elle aurait mieux fait de ne pas venir par ici.

Elle accepta pourtant de répondre aux questions qu'on lui avait posées.

- Je m'appelle E et comme vous, la forêt est ma maison, déclara-t-elle en glissant une de ses mèches soyeuses derrière son oreille pointue, ornée de quelques boucles d'oreilles simples, en forme d'anneaux étroits et fabriquées en argent. Je suis ici parce que j'avais envie d'un peu de solitude, tout simplement. Loin de moi l'idée de vous importuner.

Son regard fit ensuite la navette entre les deux inconnus, collés l'un à l'autre. Elle tut la présence de sa dague dans sa botte, préférant garder un cran d'avance sur eux, puisqu'ils avaient l'avantage du nombre. En effet, même si elle n'était pas là pour les déranger, elle ne parvenait pas à leur accorder un semblant de confiance. Tous ses sens en éveil, elle attendait la suite, les bras croisés sur sa poitrine. Le vent faisait voleter les manches amples de son chemisier, tissé dans une étoffe grisée. La jeune femme était pour le reste vêtue d'un pantalon de cuir, rentré dans une paire de bottes souples qui lui permettait de marcher sans s'abîmer les pieds dans la forêt.

- Mais si je vous gêne, je peux vous laisser et nous oublierons notre rencontre.

L'elfe n'était pas très "sociable" en effet et n'avait pas franchement envie de se lier d'amitié avec qui que ce fut...


Dernière édition par Subriana le Mar 26 Juil - 22:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeric
Prince Héritier des Elfes
avatar

Nombre de messages : 116
Age : 32
Date d'inscription : 11/02/2009

Feuille de personnage
Relations

:
Topics

:

MessageSujet: Re: Le Jour du marché   Sam 20 Mar - 14:29

Emeric était étonné de retrouver une elfe ici, en ces bois. Rubis n'était pas un endroit à fréquenter pour eux. Ce n'était pas courant que les elfes parcours Enkidiev ainsi. Tout deux, lui et Arwen, devait cacher leur identité. Enfin, aux humains du moins. On ne sait jamais ce qui peut arriver. Arwen avait bien de la chance puisque son prénom était moins connue. C'était seulement son nom de famille " Elansar" qui l'était plus. Eme' lui, c'était son nom et son prénom. Souvent il avait dû mentir pour pouvoir avoir un peu de vie privé.

La jeune femme était toujours devant eux, l'air crispé et retissante à faire leur connaissance. Néanmoins, puisqu'elle ne semblait pas bien dangereuse, il lui dévoila son identité. Surpris qu'elle ne l'eût pas reconnue avant...

-Je me nomme Emeric, Emeric Elansar.

Il se passa de lui dire qu'il était le prince des elfes car, elle devait sans doute le savoir. Sinon, elle avait quitté le Royaume des elfes depuis bien des années...

-Désolé si j'ai parût un peu insociable c'est seulement qu'avec les étrangers, je suis plus prudent. Surtout si ce sont de pures inconnues. Je ne voulais pas vous offusquer, loin de là. Je m'en excuse également, si je vous ai parût impolie.

Eme' attendait ensuite que la jeune femme lui réponde quelque chose. Soit elle allait être plus " sociable " et qu'elle resterait avec eux, soit, elle allait rester ainsi et retourner seule dans la forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Subriana
Noble elfe


Nombre de messages : 12
Age : 23
Date d'inscription : 07/06/2009

Feuille de personnage
Relations

:
Topics

:

MessageSujet: Re: Le Jour du marché   Dim 21 Mar - 14:19

Alors c'était lui le prince... Erydrin fut bien surprise de le trouver là, devant elle, aussi sobrement qu'elle aurait pu croiser le plus infime elfe qui soit. Elle resta un moment étonnée, se demandant si oui ou non il mentait sur son identité. En même temps, elle voyait mal pourquoi il aurait menti. Elle se sentit bien stupide d'un coup... C'était la première fois qu'elle voyait son prince et c'était tout juste s'ils ne se battaient pas.

Elle sursauta lorsqu'elle se rendit compte qu'elle le fixait intensément, ce qui pouvait être assez gênant. Ne sachant pas vraiment comment réagir, elle s'inclina et mit de côté son égo pour s'excuser, elle aussi de son attitude, un peu... glaciale et rebutante.

- Je suis désolée... majesté pour vous avoir parlé ainsi. Je ne savais pas qui vous étiez, je suis navrée.

Elle se redressa après avoir fini de parler, osant à peine relever le regard pour le poser sur les deux personnes. Elle se maudit intérieurement, pestant contre elle-même à cause de sa bêtise. Pour une bourde, c'en était une belle...

L'elfe se souvint qu'elle n'avait pas encore donné son nom, chose assez impolie mais elle semblait à présent plus confiante, elle n'avait rien à craindre d'eux, c'était déjà ça de gagné.

- Mon nom est Erydrin...

*"... et je donnerais n'importe quoi pour disparaître parce que je suis morte de honte."*
ne put-elle se retenir de penser. Elle ne le laissait pourtant pas paraître.

Qu'elle soit fasse à un prince ou à un habitant de Rubis, son comportement n'aurait pas changé. Elle avait vécu la plupart du temps isolée chez elle -ce qu'elle supportait de moins en moins d'ailleurs- et n'était pas habituée à rencontrer beaucoup de monde. Son attitude était assez froide, pas dans la méchanceté, loin de là mais plus comme un rempart pour se protéger de toute incursion...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeric
Prince Héritier des Elfes
avatar

Nombre de messages : 116
Age : 32
Date d'inscription : 11/02/2009

Feuille de personnage
Relations

:
Topics

:

MessageSujet: Re: Le Jour du marché   Lun 22 Mar - 15:08

La jeune elfe aux cheveux rouge, semblait bien mal-à-l'aise tout à coup. Emeric la rassura alors aussitôt;

-Ne vous en faites pas. Vous ne le saviez pas, ce n'est pas votre faute. Enchanté Erydrin. Alors, vous voyagez souvent dans les environs? Car vous savez, nous ne sommes pas réellement sensé de se promener en ces terres. Nous sommes les "isolés", ce n'est pas pour rien. Cet endroit est dangereux pour nous. Vous ne devriez pas vous y promener seule. Si vous voulez, vous pouvez rester avec nous. Amoins bien sûre, que vous ayez autre chose à faire?

Pourquoi Eme' l'invitait-il à eux? La raison n'était pas seulement car c'était dangereux pour elle mais, aussi car il la trouvait jolie. Il aimait bien sa manière d'être, quoi qu'elle était peut-être un peu trop distante à son goût. Malgré tout, il l'avait invité. Il ne pouvait donc pas retourner en arrière...Il rajouta malgré tout ceci;

-Si vous ne pouvez pas, nous comprendrons aussi...

Arwen ne semblait pas réllement réjouit par l'idée de son cousin. Elle aurait sans doute voulu rester seule avec lui. Depuis le temps qu'ils ne s'étaient pas vû elle et lui. Il était bien normal qu'elle le veuille à elle seule. Malheureusement, Emeric n'y avait pas pensé une miette. Cependant, le regard qu'Arwenichou lui lança le lui fît comprendre. Il lui sourît afin qu'elle ne soit pas en colère contre lui et lui embrassa le front. Tout en la serrant contre lui, par manque d'affection. Elle lui avait tant manqué, c'était fou. Elle était la femme de sa vie mais, était née dans la mauvaise famille. Cela l'attristait énormément. Il aurait le coeur brisé lorsque celle-ci aurait un amoureux. Car il ne pourra même plus la blôttir tout contre lui, ni l'embrasser sur la tête, ou l'épaule. Tel il le faisait depuis un bon nombre d'années. Cette image de lui et sa cousine, mît bien sûre, Erydrin dans un immense inconfort. Elle dévia à nouveau le regard vers le sol, tandis qu'Eme' regardait Arwen avait un regard si doux, si attentionné. Comme s'ils étaient seul elle et lui...comme des amoureux...

Je t'aime tant Arwenichou, je te voudrais à moi seul. Bien sûre, il y a d'autres jolies femme sur cette terre mais, elle ne sont pas toi. Elles ne réussiront jamais à te remplaçer dans mon coeur. Ni à être plus formidable que toi...tu es unique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Subriana
Noble elfe


Nombre de messages : 12
Age : 23
Date d'inscription : 07/06/2009

Feuille de personnage
Relations

:
Topics

:

MessageSujet: Re: Le Jour du marché   Lun 22 Mar - 17:31

La jeune femme ne put se retenir d'accepter la proposition d'Emeric, hochant doucement la tête comme signe d'approbation. En même temps, étant donné le rang qu'occupait le jeune homme, même si elle n'avait pas voulu, elle aurait eu un certain mal à refuser son invitation.

- A vrai dire, je ne comptais pas sortir de cette forêt, ni y rester très longtemps... Juste une petite semaine tout au plus. C'est la première fois que je sors de ma forêt natale, je voulais juste... voir comment c'était ailleurs. Et vous êtes les premières personnes que je croise depuis mon départ, à vrai dire.

Le jeune homme reprit sans gêne ses marques d'affection envers l'elfe blonde, ce qui manqua de faire rougir Erydrin de gêne, elle se sentait vraiment séparée par un mur des deux autres personnes. Un mur infranchissable et hermétique à tout. Son regard dériva sur le sol, un peu plus loin pour garder son impassibilité. Ils étaient si mignons ensemble, elle s'en voulait presque de ne pas les laisser seul et de leur imposer sa présence.

*"Bon sang, mais dans quoi est-ce que je me suis embarquée? Stupide curiosité... Au fond, peut-être qu'un groupe de bandits aurait été plus facile à gérer..."*

Elle secoua la tête pour chasser ces pensées de son esprit. Non mais franchement! Pour un peu qu'un des deux puisse lire ses pensées, elle serait dans de beaux draps. Erydrin releva finalement les yeux sur le couple et se dit qu'un jour, peut-être elle aussi aurait droit à un tel bonheur. Son expression changea l'espace d'un instant, se transformant en légère mélancolie, une esquisse de sourire dessinée sur ses lèvres... Mais cette expression disparut aussi vite qu'elle était apparue, pour laisser place à l'éternel masque froid.

- Les habitants de ce royaume sont-ils vraiment dangereux pour nous? Nous ne faisons rien de mal pourtant... Même si nous ne partageons pas la même vision des choses, ce n'est pas une raison pour tant d'hostilité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arwenaëlle
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 54
Date d'inscription : 09/07/2009

MessageSujet: Re: Le Jour du marché   Lun 22 Mar - 18:16

Arwen était un peu en colère contre Emeric. Combien de mois avait passé depuis la dernière fois qu'ils s'étaient retrouvés seuls tous les deux ? Beaucoup. Beaucoup trop. Maintenant, c'était gâchée, il y avait une inconnue parmi eux à présent. Eme dut le remarquer, car il déposa un baiser sur son front. Elle soupira intérieurement et calma sa colère.

-Je ne crois pas que les habitants sont une réelle menace pour nous. Je crois plutôt que c'est à cause des tensions qui reignent entre les royaumes qui crée un danger pour nous. Toute personne peut être suspecté d'espionnage pour une ou l'autre des alliances...Alors en plus d'être des elfes...Les choses se compliquent un peu plus.

expliqua-t-elle avec une voix calme. Elle avait remarqué qu'Erydrin semblait mal à l'aise face à leurs marques d'affections. Elle s'éloigna sensiblement d'Emeric, à la fois pour lui signifier son constat, mais aussi pour le bouder un peu de lui avoir imposer la présence de la jeune elfe. Elle comprenait par contre que par politesse, c'était mieux de l'avoir invité que de l'avoir chassé. En tant que futur roi des elfes, Emeric se devait d'être aimable avec le peuple qu'il gouvernerait un jour.

-Je vais retourner près du feu, je ne sais pas pour vous, mais j'ai froid.

Elle n'avait pas si froid que cela près d'Emeric, mais elle trouvait la conversation...endormante? Ou peut-être était-ce plutôt à cause de la fatigue qui la gagnait de nouveau? Probablement la deuxième option. Elle alla sortir de son sac de voyage une couverture qu'elle mit atour de ses épaules tout en s'asseoyant près de la source de chaleur, les yeux lourds de fatigue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena
Voleuse - Voyageuse
avatar

Nombre de messages : 1534
Age : 25
Date d'inscription : 08/12/2006

Feuille de personnage
Relations

:
Topics

:

MessageSujet: Re: Le Jour du marché   Mer 24 Mar - 19:31

[Et ma superbe personne se permet d'intervenir... xD]

Maan. Trouver Maan. Telle était la priorité de Serena. Trouver Maan et déguerpir au plus vite. Fuir. Mais pourquoi? Pourquoi devait-elle partir à chaque fois? Pourquoi son goût de l'aventure était-il plus fort?
Serena fut frappée d'angoisse à cette pensée. Son besoin de liberté pouvait-il être plus fort que son amour pour David?
La jeune femme se mit à courir plus vite, malgré sa faiblesse. Elle s'écorcha les bras et le visage et manqua de trébucher à plusieurs reprises.

Je t'aime, Serena.
Pourquoi?
Je t'aime, Serena.
Les larmes roulèrent sur ses joues creuses.
Je t'aime, Serena.
Elle sentit son coeur se briser en mille morceaux.
Je t'aime, Serena.
- FICHE-MOI LA PAIX!

Alors qu'elle manqua de s'écrouler tant de fatigue que de honte ou de colère, des bruits se firent entendre. Des bruits de sabots qui martelaient le sol. Un cheval arrivait. Sans cavalier? Peut-être. La bête hennit. Serena se figea. Un lourd poids semblait s'être soudain envolé de ses épaules frêles. Maan! C'était Maan! Elle siffla et l'étalon vint à elle.
C'est à peine si la rouquine ne se jeta pas sur son ami. Elle sanglota un moment, la joue contre l'encolure chaude de l'animal. Pour la consoler, il appuya sa lourde tête sur son épaule. Serena ferma les yeux. Un moment, elle se laissa bercer par la respiration régulière de Maan. Puis une fraîche brise se mêla au souffle chaud de sa bête.
Serena réussit à esquisser un sourire.
Ce n'était pas son amour qu'elle fuyait. C'était son amour qu'elle préservait.

Rassérénée, elle monta en selle - le pauvre Maan avait passé la nuit harnaché! - et fonça dans la forêt. Ce n'était pas l'amour qu'elle fuyait. C'était maintenant l'amitié qu'elle recherchait.
Emeric.
La culpabilité l'envahie. Où était-il? Est-ce que tout c'était bien passé? Avait-il été en sûreté? Elle devait le rammener chez les Elfes le plus tôt possible. Il en avait déjà vu assez.
Sauf s'il lui proposait un autre voyage. La bourse de Dada se révélerait alors intéressante...

Des bruits de voix dans la forêt retinrent son attention. Malgré sa faiblesse physique, Serena força Maan à aller dans cette direction.

- Pourvu que ça ne soit pas d'autres brigands...
Elle ne se sentait pas de taille à en affronter d'autres maintenant.

Serena aperçut une chevelure rouge entre les arbres. Puis, elle reconnut une voix. Emeric.
Serena fronça les sourcils. Elle avait laissé son ami avec sa cousine. Il était sensé n'y avoir personne d'autre.
Elle sortit ses dagues.
Maan accéléra. Il devait sauter une branche devant lui. Serena en profiterait pour sauter.
Leurs muscles se tendirent. Chacun était prêt à bondir. Dans quelques secondes...
Maintenant!
Maan jaillit des boisés. À cet instant, Serena sauta de sa monture, effectua une pirouette qui lui arracha une grimace de souffrance et atterit durement sur ses pieds. Dagues dressées dans une garde parfaite, elle fusilla l'inconnue du regard.
Après tout, elle avait laissé seuls Arwen et Emeric dans une forêt étrangère. Il était de son devoir de les protéger.
L'amitié avant tout.

Serena respira à fond. De son mieux, elle tenta de camoufler les tremblements dans ses jambes. Elle ne tiendrait pas debout bien longtemps. Il fallait en finir au plus vite.
Elle savait qu'elle arrivait à ses limites.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Subriana
Noble elfe


Nombre de messages : 12
Age : 23
Date d'inscription : 07/06/2009

Feuille de personnage
Relations

:
Topics

:

MessageSujet: Re: Le Jour du marché   Jeu 1 Avr - 13:05

Le calme semblait s'installer entre les trois elfes, toute menace de se côté là était écartée pour le moment. C'était une bonne chose, Erydrin qui ne refusait pas de se battre, n'aurait pas apprécié cependant de devoir le faire contre sa propre espèce. La rouquine se détendait progressivement, voyant qu'aucun mal ne lui serait fait et que les deux personnes semblaient plutôt sympathiques malgré des débuts... houleux.

Mais le repos ne fut que de courte durée. Un bruit dans son dos attira son attention. L'elfe eut juste le temps de se retourner pour voir de quoi il s'agissait qu'un cheval surgit des fourrés et bifurqua sur le côté, pendant qu'une jeune femme la menaçait avec des dagues. Erydrin sursauta et dégaina à son tour la dague cachée dans sa botte, se positionnant pour la défense. Elle fixa son éventuelle adversaire d'un air farouche, presque animal comme elle le faisait toujours lorsqu'elle était en danger. Elle n'attaquerait pas mais il était aussi hors de question de se laisser blesser et encore moins de demander de l'aide, question de principe.

- Je ne veux pas me battre, qui êtes-vous? lâcha-t-elle calmement, réprimant la remarque acerbe qui lui brûlait pourtant les lèvres.

*"C'est une manie de sauter sur les voyageurs..?"* pensa-t-elle.

Campée sur ses jambes, la jeune femme attendait la réaction de l'humaine. Elle semblait plus experte que l'elfe dans le maniement des armes alors si affrontement il y avait, Ery devrait se transformer et cela risquait d'effrayer les deux autres elfes. Autant éviter ce genre de chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Jour du marché   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Jour du marché
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Création d'une préfecture?
» HOROSCOPES DU JOUR
» Discours du premier ministre Alexis(jour des aïeux)
» 5 fruits par jour
» HAITI PAYS FETICHE ! JOUR FETICHE !MOIS FETICHE !QUEL MALHEUR !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chevaliers dÉmeraude :: LES INDÉPENDANTS :: — Le Royaume de Rubis :: Le château de Rubis-
Sauter vers: